trèfle noir Index du Forum
 
 
 
trèfle noir Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

BG Alessia Eldrith

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    trèfle noir Index du Forum -> Partie RP Publique -> Les histoires des Trèfles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Luneandre
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2013
Messages: 44
Localisation: Derrière toi *w*

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 02:54 (2013)    Sujet du message: BG Alessia Eldrith Répondre en citant

Nom : Alessia Eldrith
Sexe : Feminin
Age : 19 ans
Race : Humaine
Classe : Voleuse




Description :


Une jeune humaine, fine et élancée, de jolies formes généreuses. Son regard est noir comme l’ébène et perçant comme celui d'un faucon. Sa bouche est fine, les traits de son visage sont enfantins, mais l'expression qu'il affiche peu changer radicalement. Autant nous pouvons avoir à faire, à une jeune fille enfantine et innocente, autant, elle peux afficher un visage assez perturbant, exprimant une certaine assurance, un regard qui s'il avait été une arme pourrait tuer, ou quelconques expressions qui pourraient faire peur. Assez lunatique, son humeur change constamment selon son état d'esprit, elle a tendance a se laisser guider par son instinct. Elle porte, la plupart du temps, des dagues ou un arc.


Signes particuliers : Alessia porte une glyphe au milieu de la poitrine.



Histoire du personnage : 


Naissance d'une rose

--- Claypool --

Un cri perçant troubla la tranquillité du village, puis un long silence. La maison d'où provenaient les cris était assez modeste, à l'intérieur des prêtresses, une humaine allongée dans une flaque de sang, plus aucun bruit ne sort de sa bouche, un père en larme tenant son enfant dans les bras. C'est tout ce qui lui restait, sa fille... Il décida de l'appeler Alessia. Cette petite était le dernier cadeau qu'une femme peut offrir à son amour. Il juras d'en faire une belle femme qui sauras se défendre.

Encore jeune, Alessia était différente des autres enfants, elle disait entendre une voix, qui lui dirais de faire certaines choses. Son père n'y prêta pas attention, a cet âge c'est courant chez les enfants qui ont du mal a s'adapter.
Un matin, alors qu'elle prenais soin du par-terre de fleur de sa défunte mère, un bruit léger vint caresser les oreilles de l'humaine, qui se hâta vers la forêt. C'était un loup, il faisais profil bas, Alessia fascinée resta là, terré dans les feuillages à l'observer. 


Toutes les roses ont des épines.


De retour après plusieurs heures de traque silencieuse, la jeune Alessia s'inspirais déjà des animaux pour se mouvoir, et agir. A son retour, elle vit le par-terre de fleur piétiné, des excréments de chien en plein milieu... Bouillonant de rage la jeune se mit en quête du fautif. Elle entendit des rires plus loin dans l'allée, en y jetant un oeil elle vit son petit voisin avec son chien.
<< Oui ! Tu t'es bien débrouillé ! Le par-terre de cette peste est réduit en bouilli !>>. 

Sans attendre Alessia coupa a travers le bois, et plaça un piège sur le chemin ou passerais le voisin avec son chien. Ce dernier, alléché par l'odeur de l’appât qu'avais préparé Alessia se jeta donc sur le piège. Le gamin qui n'avais pas pu suivre l'allure de son chien, entendit un terrible couinement. 
Alessia était debout à côté du chien
<< Oh... Pauvre toutou... Il s'est pris dans un de mes pièges... Si seulement son maître garder un oeil dessus...>>.

Mais le gamin ne se laissa pas tromper par l'ironie de la fille, il cria et partit au coeur de la colonie pour crier haut et fort le meurtre d'Alessia, mais la jeune était déjà bien agile, et le rattrapa, le poussant au sol. 
L'ombre d'Alessia semblait comprendre ce qu'il se passais, et elle n'était pas très contente. Les yeux plongés dans son ombre, complètement hypnotisée, Alessia imita son ombre. Elle leva ses mains vers le cou du gamin, ses mains serrent dans le vent et une force obscure viens étrangler le gamin jusqu'à le tuer. Un liquide chaud gicla sur Alessia qui continuait de regarder son ombre.

Une fois revenue à elle, elle courut se réfugié à la maison. Elle s'avachit sur son fauteuil en caressant la seule rose qui restait du par-terre de fleur. Quelques heures plus tard, le père d'Alessia entra en trombes dans la maison, il montât les marches deux à deux. Une fois dans la chambre il se rendit compte rapidement de l’état des mains d'Alessia qui étaient rougie par un sang qui commençait à sécher. Il hésita un instant, ne pouvant se résigner à croire que c'était sa propre fille qui avais tué le fils du voisin... Il essaya de la questionné mais sans succès... Elle resté prostrée dans son silence, regardant dans le vague son ombre qui dansait.
Tout à coup son père perdit patience, il s'avança pour exiger la provenance de ce sang sur les mains de sa fille. Sortie de sa torpeur, Alessia prit peur, non pas de son père mais parce qu'un étrange voile noir obscurcit sa vision, comme si ses yeux ne voulaient plus voir. Sentant quand même une présence, dans un geste instinctif de survie, elle repoussa l'homme qui était devant elle. Aussitôt sa vue se rétablit montrant une scène qu'elle aurait aimée ne pas voir. Son père traversa la porte fenêtre et le balcon avant de chuter.


------


Les villageois rameutés par le bruit fracassant de la scène, se ruèrent chez Alessia. Sur place, la jeune fille n'avait pas bouger du balcon, elle était comme absente... La garde se saisit d'elle, avant que son comportement soit considéré comme dangereux, et son état mental défectueux, elle fut conduit en cellule, ou elle serais observée pour tenter de comprendre ce qui l'a poussée à faire cela. Les medecins de la colonie se penchèrent sur le sujet...




Toutes les roses ne sont pas blanche. 


*Un journal de medecin relate les faits*


Jour 1

Aujourd'hui on viens de m'apporter une patiente assez intéressante. Elle est persuadée que son ombre guide ses pas et lui parle. Nous allons tenter de la guérir, mais ces rare cas avancé de défaillance mental sont sensibles. Depuis que j'exerce le soin de l'esprit je n'ai pas vu de cas aussi sévère...Je ne suis pas sûr que l'on puisse la guérir... La mort semble être la seule solution. Mais nous verront cela avec le temps. 

Mois 2

Après deux mois d'observation, je peux dire que le sujet est profondément atteint, il est persuadé que son ombre vit. Pour la guérir il fraudais qu'elle reconnaisse que tout ça est issu de son imagination...

Mois 2 jour 3

Aujourd'hui, nous avons essayer de savoir d'ou viens cette "ombre" et pourquoi s'est elle manifestée. Selon le sujet, elle aurait toujours été là. Je pense que nous allons devoir utilisé une autre méthode. L’isolement semble être la seule solution, il faut la confronter à sois même, dans une pièce vide, avec un miroir. Peut-être se rendras-t'elle compte d'elle même que son ombre n'est pas réellement vivante.

Mois 3 jour 14

Étonnant... Le sujet a dessiné des symboles avec son propre sang, le verre du miroir parsemait le sol de milles éclats. Elle est assise au fond de la salle... Silencieuse, les cheveux devant le visage... Elle grandit mais sa maladie ne fait que s'aggraver...

Mois 7 jour 16

Plus ça va ... Plus la salle ou l'on a placé la jeune deviens lugubre... La plupart du temps elle reste assise sur une chaise durant des heures sans bouger ni dire un mot. Le reste du temps elle dessine frénétiquement des symboles sur le sol, l'ambiance est lourde et je ne suis pas sûr de pouvoir supporter cela encore très longtemps...

Mois 9 

Elle reste toujours là... Immobile ! Elle marmonne des mots inaudible, cet enfant est perturbée, je pense qu'il n'y a rien à faire pour la sauvée...

Mois 11 jour 23

A.... *La page est griffonnée et endommagée*

Mois 11 jour 31 

Je me sent mal... Plus je reste à observer cette fille plus je me sent sombrer... 

Il est temps de faire ce que nous aurions dut faire il y a longtemps.

Mois 12 jour 10

Voix... Dans ma tête... Je ... Plus la force ...

Mois 12 jour J

J'ai libérer la jeune fille... Mais cette voix était si convaincante ... Je n'avais pas compris la force de ce don qu'elle possédait... Ce n'était pas un fléau ... Mais une bénédiction ... *Il semble manquer un bout de page, la déchirure correspond a des traces de dents. Quelques taches de sang colorent le reste du journal*



Le médecin semble s'être perdu lui même à force d'essayer de sonder l'esprit torturé de cette jeune fille, la démence s'est emparé de lui, il finit par se retrouver à la place de cette jeune fille, et traité de fou.



Les années passèrent, Alessia libre, grandit à l'abris des regards, dans la fôret, s'inspirant des animaux pour vivre et chasser. Nul ne sait ce qui a poussé le médecin à la relâcher, mais elle était libre... La majeur partie de son temps, elle le consacré a s’entraîner. 

Après quelques années d'errance et d'autodidacte secondé par la nature, elle décida de s’intéresser a ses origines et sur la Kryte, elle décida donc de se rendre au promontoire pour se faire de nouveaux contacts.


 
 

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 9 Jan - 02:54 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    trèfle noir Index du Forum -> Partie RP Publique -> Les histoires des Trèfles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com