trèfle noir Index du Forum
 
 
 
trèfle noir Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

BG Mayra Vasquez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    trèfle noir Index du Forum -> Partie RP Publique -> Les histoires des Trèfles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mayra Vasquez
Membres du Trèfle

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2013
Messages: 19
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 01:36 (2013)    Sujet du message: BG Mayra Vasquez Répondre en citant

Mayra Vasquez 

 

 

 
Chapitre I 


Elle parcourait les longues allées du manoir des Vasquez, il se situait en Kryte, juste au sud du Promontoire divin, dans le village de Shaemoor. Elle laissait glisser ses doigts sur les murs de pierre froide, glissant parfois sur une peinture ou l'autre de ses ancêtres...
La famille Vasquez était bourgeoise depuis plusieurs générations, ils avaient fait fortune à l'hôtel des ventes de la compagnie commerciale du Lion noir en revendant au double ce qu'ils avaient acheté à moindre prix ou encore en achetant des terres et en les revendant toujours plus cher. Ils étendaient leur pouvoir économique jusqu'aux contrées les plus lointaines, on entendait même parler de leurs richesses jusqu'à Hoelbrak, parmi les commissaires priseurs et les agents de changes. Ils n'avaient que deux mots à la bouche " Honneur " et " Fortune"... C'était là la devise des Vasquez : " Rend honneur à ta famille et fais venir la fortune ma fille ! " lui disait son père sans arrêt.

Elle regardait de ses yeux bleus, entouré d'une ligne noire de maquillage, le portrait de son arrière grand-père et se disait que... c'était le portrait craché de son père, avec les rides en plus.

" Mayra ! Viens donc manger , ça va être froid, pauvre enfant ! "

Elle détourna le regard de cette peinture qu'elle frôlait du bout des doigts, ses ongles étaient peints en noirs. Un long couloir sombre et froid se tenait devant elle, au bout de celui-ci on pouvait deviner la lueur d'un feu de bois dont les crépitements résonnaient au loin. Elle ne semblait pas pressée de se mettre à table, pas que la faim lui manquait mais, elle ne s'entendait pas aussi bien qu'elle l'aurait voulu avec ses parents. Elle resta immobile un instant, observant les ombres de la salle du buffet au fond du couloir, elle se défiait de deviner les mouvements et l'identité de chacune de ces ombres... Une ombre se rapprocha de l’entrebâillement de la porte.

" Mayra ! Deuxième fois ! Dépêche toi maintenant ! " criait sa mère, bien dodue, encore un verre de vin à la main. " On ne va pas t'attendre toute la nuit ! " et l'ombre s'éloigna dans un grommellement peu féminin.

On peut dire que Dame Vasquez ne ressemblait pas une seconde à sa fille, et c'est pourtant bien elle qui l'avait enfanté... Elle était rondelette, les cheveux frisés et les yeux noisette. Elle marchait sans vraiment plier les genoux et râlait sans arrêt quand elle devait monter les escaliers. Mayra la trouvait amusante quand elle était jeune, mais avec les années, elle n'osa plus s'afficher avec sa mère qui s’empiffrait et buvait à longueur de journée, ce qui lui donnait un teint rougeâtre et une haleine d'ivrogne. Elle se demandait d'ailleurs ce que son père avait bien pu lui trouver mais... elle lui était reconnaissante car bien qu'il ait du avoir de très mauvais goûts, sans ceux-ci, elle ne serait pas là aujourd'hui.

" Nom d'un chien Mayra , tu veux que je vienne te chercher par la peaux des fesses ?! "

Elle sortit de ses pensées, un fin sourire aux lèvres, elle s'imaginait sa mère et son père en train de copuler et rien que l'idée lui donnait à la fois des frissons et des petits rires sournois. De toute façon, cela ne la gênait pas, elle n'avait jamais rien trouvé d'attrayant aux hommes, elle les trouvait macho et prétentieux. Elle préférait de loin la grâce féminine et ses formes, selon elle, il n'y avait que les filles pour comprendre les filles.
Elle se décida enfin à rejoindre la salle à manger.

" Bien ce n'est pas trop tôt, tu avais l'air d'une idiote plantée au milieu du couloir ! Tu es enceinte ma fille ? Tu es amoureuse ? Pourquoi es-tu toujours ainsi dans la lune ? Crois-tu que tu serais mieux là-haut ? Pff... Tu ne fera jamais bonnes affaires comme ton père et moi ! Quel malheur nous est tombé sur la tête avec une fille pareille ! ... "

Sa voix n'était qu'un bourdonnement dans les oreilles de Mayra, ce refrain, elle l'avait déjà entendu des centaines de fois, et elle savait bien qu'une fois que sa mère aurait la fourchette en bouche, elle cesserait de jacasser. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres, elle s'imaginait sa mère avec un corps de poule en train de picorer à s'en faire exploser la pense.

" Et tu souris en plus ! Insolente ! Va t'en voir la raclée que tu va te prendre si tu continues à me narguer ainsi ! " elle fit une pause pour observer sa fille avant de déclarer dans un cri aigu et désagréable " Fichtre ! "

Mayra parcourait la table du regard, en pianotant du doigt sur celle-ci, son regard se posa une seconde sur la nourrice qui disposait les assiettes et resservait un énième verre de vin à sa mère, elle s'arrêta une seconde sur sa mère, la tête plongée dans son assiette, puis son regard se dirigeât en bout de table, où trônait son père. Il avait assisté à la scène pour la centième fois lui aussi, avec ce calme bien caractéristique avant la tempête, il mâchait la bouche fermée, le dos bien droit, le visage sévère et le torse bombé. Il avait fière allure, le Sieur Vasquez. C'était un peu le coq de la poule qu'était sa mère... C'était d'ailleurs grâce à lui que la famille des Vasquez continuait à prospérer, il ne cessait d'enchaîner les bonnes affaires.

" Alors ma fille, as-tu été à l'école aujourd'hui ? Comment cela s'est-il passé ? Vas-tu nous rendre fiers ? " il la regardait de cet air solennel qu'il savait prendre quand il parlait à sa fille, il tapota sa bouche avec sa serviette brodée et la déposa à droite de son assiette tout en fixant Mayra.

" Et bien... fiers je ne sais pas... J'y suis allée oui. "

Elle semblait ailleurs, il était clair qu'elle mentait, comme souvent d'ailleurs. Mayra n'aimait pas l'école, pas plus que les affaires financières et que les réunions de famille. Elle avait fait l'école buissonnière et s'était rendue dans la forêt pour manier ses pistolets. Elle s’entraînait depuis quelques années, elle s'était découvert cette passion pour les armes à feu légères quand son père avait un jour ramené un magnifique pistolet serti à la maison. Il disait " un trophée ! Un véritable trophée ! Et pour trois fois rien en plus ! Quel idiot, mais quel idiot ! " et brandissait l'arme avec fierté. En forêt, elle s'amusait à tirer sur les arbres, à leur faire des feintes et à se camoufler pour les prendre par derrière. Sur que des arbres n'étaient pas des ennemis de taille, mais sa dextérité en fut tout de même grandement améliorée. De plus, elle avait le truc pour se planquer et faire tourner ses pistolets dans ses mains à toute vitesse.

" As-tu enfin rencontré un jeune homme digne de ce nom qui saura te donner envie de reprendre notre affaire, ma fille ? Il faudrait à ce propos que nous t'emmenions faire un tour au promontoire, je suis certain que nous trouveront là bas un homme à qui promettre ta main. " toujours avec ce ton hautain et cet air solennel.

Mayra enfourna une bouchée de son assiette pour esquiver la question, une fois avalée, elle tenta de changer de sujet.

" Les affaires ont été bonnes aujourd'hui , père ? " dit-elle avec un air presque convainquant qu'elle était réellement intéressée par la question.

Mais elle savait qu'elle n'esquiverait plus la question longtemps de cette manière. Son père lui répondait toujours fièrement et content que sa fille pose la question, en oubliant la sienne. Mais un jour arriva où il revint sur le sujet, et Mayra bouillonnait d'envie de lui déballer son lot d'un coup, son corps grondait de l'intérieur. Et elle craqua.

" Père, je n'aime pas les hommes, ils sont sales, machistes, égoïstes et pervers ! Père, je ne compte pas non plus reprendre cette satanée affaire familiale, vous n'aviez qu'à faire un garçon de plus ! Père, j'en ai assez de cette vie mondaine, elle n'est pas faite pour moi ! J'aime les filles, j'aime les pistolets et je n'aime pas l'école. D'ailleurs, je sèche tout le temps pour aller m’entraîner dans la forêt ! Tu sais quoi, père, je n'aime que ça ! " Elle sorti son pistolet de l'arrière de son pantalon, et se mit à le faire virevolter dans tout les sens sous le nez de son père, abasourdi et muet de stupéfaction.
Elle elle répéta d'un ton plus vif tout en tirant une balle pile au dessus de la tête de sa mère qui trônait à l'autre bout de la table , la balle alla se planter dans un tableau de l'oncle Vasquez, en plein milieu de sa face de "pecno" comme elle disait.

" CA ! "

Ce fut les derniers mots qu'elle prononça dans l'enceinte de la demeure des Vasquez, la bonne fut chargée de la mettre à la porte avec un sac d'affaires maigrichon et de quoi manger quelques jours.

" Je suis désolée ma petite, sois courageuse et fais attention à toi " déclara elle avant de fermer l'immense porte en bois grinçante de la demeure, pleine de culpabilité et de compassion pour la jeune fille.

Seule... elle se retrouva seule et déshéritée pour le compte. Mais n'était-ce pas au fond ce qu'elle voulait ? Cette fortune gagnée par ses parents ne l'intéressait pas, il n'y avait aucun mérite à l'avoir. Non, elle voulait mériter son argent. Et elle commença à faire en sorte d'en avoir toujours, en dépit des passants et des marchands de rue.


Chapitre 2
 

Elle atteignit ses 23 printemps au Promontoire Divin, elle avait continué sa vie aussi solitairement que possible, grappillant quelques pièces de cuivre ça et là entre les dalles des pavés de la ville et d'or dans les poches pleines des nobles qui paradaient coiffe au vent dans les beaux quartiers. C'est en intervenant une fois dans un combat contre les centaures à l'entrée de Shaemoor qu'elle décida d'arrondir ses fins de mois en filant quelques coups de mains hasardeux aux Séraphins qu'elle préférait de loin aux soldats corrompus du Ministère. C'est d'ailleurs lors d'une de ses expéditions à la solde des Séraphins qu'elle rencontra par hasard la noble Dame Lucrèscia Darcy...
La pluie tombait en rafales sur les Colines de Kesse, au camp du Seigneur, un soldat Séraphin quémanda de l'aide contre le centaures Harathis qui avaient prit possession de la zone et Mayra se porta volontaire en l'échange de quelques pièces, au même moment, sans doute par soucis de servir ces pauvres prolétaires du peuples, Dame Darcy tendit elle aussi la main au Séraphin pour l'aider à se relever. C'est ainsi que les deux femmes se battirent côte à côte pour la première fois, et c'est ainsi que pour la première fois, Mayra Vasquez s'intercala par réflexe entre la noble dame et son agresseur centaure pour prendre à sa place un coup presque fatal en plein milieu du crâne.




A son réveil, il n'y avait plus comme souvenir que Dame Darcy, quelques bribes d'histoire générale et la maîtrise de ses armes. Ce fut à la foi un désastre pour Mayra de ne plus connaître son histoire, et à la foi une bénédiction. Car bien qu'elle fut incapable de dire d'où elle venait, de qui elle tenait ou encore de parler de ses conquêtes passées, elle avait en elle le persistant sentiment qu'il était préférable qu'elle mette ce passé infortuné derrière elle pour entamer une nouvelle vie.
_________________
« L'empire du virtuel paraît plus durable, puisqu'il a lié son destin à celui de l'homme. » Philippe Quéau


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 01:36 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    trèfle noir Index du Forum -> Partie RP Publique -> Les histoires des Trèfles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com